Le Projet « Mékanos »

Raconter le monde tel qu’il est vraiment, mais surtout, tel qu’il pourrait être autrement

Les Mékanos: un projet pour tous les moyens d’expressions, libres…

Car l’Art n’est pas une spécialité, mais un moyen d’expression pour chacun.e de nous

Les Mékanos est une allégorie du monde actuel à laquelle toute personne peut donner son point de vue avec son écriture, le son, sa parole, ses dessins… : laissez aller votre créativité, ce projet est le vôtre!
LE MONDE DES MÉKANOS EST LE MONDE FROID, DÉSHUMANISE, SPÉCIALISÉ OU LES MONOPOLES SE FONT LA PART BELLE EN PROFITANT D’UN ÊTRE HUMAIN DEVENU DIMINUÉ, DÉPENDANT. 

C’est le monde actuel pour de vrai, avec une touche d’imaginaire en plus. Toutes les formes d’expressions libres permettant de raconter ce qui se passe et, surtout, d’imaginer et de construire les possibles sont les bienvenues dans ce projet.
CAR MÊME PARVENU AU DERNIER STADE DE l’ASSERVISSEMENT, L’ÊTRE HUMAIN NE PERD JAMAIS LE GOÛT DE LA LIBERTÉ.

Musique, radio, écrits, vidéos ou dessins peu importe… tous les moyens d’expressions sont bons pour décrypter le monde des Mékanos et  poser les pierre d’un monde désirable, d’un « monde d’après ». Puisque celles et ceux qui se prennent au sérieux ne font rien de sérieux,  laissons la place à celles et ceux qui ne se prennent pas au sérieux pour un peu de raison. Technologique ce qu’il faut, humain quand même et créatif toujours. En Roue Libre, loin des monopoles, des experts et des ministères.

Les Membres du « Projet Mékanos »

Charlie Groz (Ecrits) >>>
RADIO JOURNAL>>> (SONS-à venir-2022)

Tant que les histoires de chasse seront racontées par les hommes, elles continueront de glorifier les chasseurs.

Dernières publications du projet Mékanos

En direct de celles et ceux qui écrivent, racontent, dessinent… le monde d’aujourd’hui et celui d’après !

« Même parvenu au dernier stade de l’asservissement, l’être humain ne perd JAMAIS le goût de la liberté »

Charlie Groz

« Même parvenu au dernier stade de l’asservissement, l’être humain ne perd JAMAIS le goût de la liberté »

Charlie Groz